Inferring the routes of prehistoric humans - Institut Polytechnique de Paris Access content directly
Conference Papers Year : 2023

Inferring the routes of prehistoric humans

Estimation des itinéraires des hommes préhistoriques

Abstract

Prehistoric research is in high demand for 3D simulation to help validate hypotheses and enrich knowledge. While previous multidisciplinary studies focused on the reconstruction of ecosystems around excavation sites, this work takes up a new issue: deducing and visualizing the routes and the time taken by the hominids to reach the places where they harvested their resources, based on field data about raw material sources, the paleoclimate, and the surrounding ecosystem. We rely on the energy consumption of a simplified version of a walking character to compute the most likely locomotion speed and the best routes between input sites of interest, while taking into account local slopes, ground types and the presence of vegetation along the way. We show that this approach allows to evaluate the duration of the typical journeys of Homo heidelbergensis staying at the Caune de l’Arago (France) to collect lithic raw materials and to hunt - allowing archaeologists to deepen their knowledge of economic and territorial practices to the Lower Paleolithic and the Acheulean culture, 500,000 years ago.
La recherche préhistorique est très demandeuse de simulations 3D pour valider des hypothèses et enrichir les connaissances. Alors que les études multidisciplinaires précédentes se sont concentrées sur la reconstruction des écosystèmes autour des sites de fouilles, ce travail aborde une nouvelle problématique : déduire et visualiser les itinéraires et le temps mis par les hominidés pour atteindre les lieux où ils récoltaient leurs ressources, en s'appuyant sur des données de terrain concernant les sources de matières premières, le paléoclimat, et l'écosystème environnant. Nous nous fondons sur la consommation d'énergie d'une version simplifiée d'un personnage marchant pour calculer la vitesse de locomotion la plus probable et les meilleurs itinéraires entre les sites d'intérêt, tout en tenant compte des pentes locales, des types de sol et de la présence de végétation le long du chemin. Nous montrons que cette approche permet d'évaluer la durée des trajets typiques de l'Homo heidelbergensis séjournant à la Caune de l'Arago (France) pour collecter des matières premières lithiques et chasser - ce qui permet aux archéologues d'approfondir leur connaissance des pratiques économiques et territoriales au Paléolithique inférieur et dans la culture acheuléenne, il y a 500 000 ans.
Fichier principal
Vignette du fichier
103-107.pdf (4.19 Mo) Télécharger le fichier
thumbnail_inferring_the_routes_of_prehistoric_humans.png (890.62 Ko) Télécharger le fichier
video_final.mp4 (163.87 Mo) Télécharger le fichier
video_preview.mp4 (32.38 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04211338 , version 1 (19-09-2023)

Licence

Attribution

Identifiers

Cite

Adrien Ramanana Rahary, Mylène Lorre-Guidt, Sophie Grégoire, Marie-Paule Cani. Inferring the routes of prehistoric humans. Eurographics Workshop on Graphics and Cultural Heritage 2023, Holger Graf; Sofia Pescarin; Selma Rizvic; Alberto Bucciero; Lucio De Paolis; Bruno Fanini, Sep 2023, Lecce, Italy. pp.103-107, ⟨10.2312/gch.20231165⟩. ⟨hal-04211338⟩
60 View
37 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More